Réserver une chambre

« T’as voulu voir Vesoul et on a vu Vesoul»

Le 23 septembre 1968 Jacques Brel enregistrait Vesoul, au refrain si réjouissant:
« T’as voulu voir Vesoul et on a vu Vesoul ».
Tout commence le 28 juillet 1960. Jacques Brel fait escale à Vesoul. Il séjourne à La Bonne Auberge. Là, le chanteur auraient promis aux tenanciers des lieux, de citer la ville dans une chanson. « Vous m’avez tellement bien reçu qu’un jour, je ferai une chanson sur Vesoul. »
Leur fille se souvient: « il a mangé le midi et il a beaucoup parlé avec mes parents ».

La légende veut ensuite que Brel soit revenu à Vesoul en 1967. Cette fois-ci il séjourne au Grand hôtel du Nord.
La raison de cette chanson est devenue un mythe. Pour certains il est venu en voiture et est tombé en panne, pour d’autres il n’a pu se poser avec son avion, alors qu’il ne pilotait pas à l’époque.
Ce qui est sûr, c’est qu’il est venu à Vesoul mais qu’il n’y a pas joué, puisqu’il a chanté au casino de Luxeuil-les-Bains.
En fait, il aurait eu une histoire, une amourette à Vesoul, bref une bonne soirée.

Il y a en tout cas une vraie fierté des gens de Vesoul d’avoir leur chanson.
Grâce au succès populaire qu’a rencontré la chanson et en souvenir, la ville de Vesoul a nommé plusieurs de ces lieux et évènements du nom de l’artiste :
• Le festival Jacques Brel : concours de musique créé en 2000 qui se déroule pendant 2 semaines chaque année au théâtre Edwige-Feuillère et qui a pour objectif de faire découvrir des jeunes nouveaux talents de la chanson française.
• Le collège Jacques-Brel : établissement scolaire située dans le quartier du Montmarin.
• La place Jacques-Brel : place publique située à proximité du collège Jacques-Brel.

La Motte

La Motte de Vesoul est une colline de calcaire qui surplombe Vesoul et la vallée du Durgeon, à 378 mètres d’altitude avec une ascension de plus d’un kilomètre. Plus qu’un emblème, la chapelle de la Motte qui culmine au sommet est un peu comme notre tour Eiffel, tant le monde aime s’y promener ou s’y recueillir.

La fête de Sainte-Catherine

A l’occasion de cette fête, une foire agricole est célébrée tous les 25 novembre depuis plusieurs siècles. Vaches, chevaux, tracteurs, produits de l’artisanat local côtoient les stands traditionnels de vêtements, nourritures, bibelots…
Le symbole de la Sainte-Catherine est le petit cochon de pain d’épice, avec son sifflet à la place de la queue. Cette friandise est aujourd’hui déclinée en une multitude de recettes : au chocolat, au miel, tartiné de confiture…
Autre tradition de la sainte-Catherine : le couronnement des Catherinettes. Les jeunes filles de 25 ans pas encore mariées se voient offrir par leurs amis un chapeau, souvent très original.

Le Centre Ancien de Vesoul

Le centre historique de Vesoul, organisé autour du parvis de l’Eglise Saint-Georges, dévoile un ensemble architectural singulier. Les colombages, les hôtels particuliers, les façades Renaissance et les cours discrètes ajoutent au charme de ce quartier qui a vu naître la comédienne Edwige Feuillère, l’inventeur du bélinographe Edouard Belin et le peintre et sculpteur Jean-Léon Gérôme.